Vues prises un matin d'hiver au pont d'arc

ORIGIN, La trame narrative de l'exposition

 

La scénographie est articulée autour de trois espaces reliés par un espace de déambulation qui immerge progressivement le visiteur :

 

Le premier espace, en lumière naturelle, intitulé "matières minérales, pariétales et vestiges" est une forme d'hommage contemporain à l'art pariétal et à la poésie des surfaces. Les artistes et les oeuvres, couplées, dialoguent entre elles : Maurice Sage et Guillaume Couffignal, Christine Fabre et Jean-Marc Paubel, Odile de Frayssinet et Dorothée Delornoir.

 

Le deuxième espace, intitulé "runes, rites sauvages et spiritualités abstraites"fait se confronter, dans une ambiance beaucoup plus sombre et théatralisée, les oeuvres fortes et chamaniques de Ghyslaine et Sylvain Staelens et de Paulette et Josef Ciesla, avec l'architecture spirituelle, astrale et colorée de Pierre Souchaud et les écritures et traces d'humanité d'Alexandrine Guérin.

 

Le troisième espace, intitulé "terres de mémoire" crée une ambiance intime et intérieure évoquant les cabinets de curiosités et est consacré aux oeuvres céramiques de Bénédicte Vallet et Isabelle Leclercq, aux photographies d'André Le Mauff, aux bas reliefs de Pierre Riba et à la sculpture textile de Mélanie Nitting ainsi qu'aux oeuvres de verre de Monique et Georges Stahl.

"ORIGIN, des artistes évoquent la matière" est la première exposition temporaire présentée par la Caverne du Pont d'Arc

 

Commissaire d'exposition : Françoise Souchaud

Scénographie et concept artistique : Jean-Marc Paubel

Régie de l'exposition : Yann Guénard et l'équipe technique de la Caverne

Conception du catalogue : Sophie Lefèvre et Valérie Molès, services communication et culturel de la Caverne du Pont d'Arc

Avec la participation des médiateurs pour l'aspect pédagogique et l'organisation des animations autour de l'exposition.

Origines, oeuvre vidéo présentée dans le cadre de l'exposition

Trois oeuvres de grand format réalisées dans le cadre du projet ORIGIN