Détail du plan de scénographie - Jean-Marc Paubel 2019 pour Lyon art paper

Mise en oeuvre du grand tableau de Rosa Loy, artiste allemande invitée 

"Lyon Art Paper 2019"

Je m'engage depuis la fin des années 1990 dans l'action artistique et collective. J'ai été actif, souvent dans l'ombre, dans de multiples projets artistiques associatifs et collectifs depuis les biennales Off des années 1990 à Lyon et en région et cet engagement fait partie intégrante du développement de mon oeuvre, que j'ai toujours envisagée comme une dynamique transactionnelle.

J'ai toujours cru -même si ce terme peut sembler incongru de nos jours- en l'engagement collectif.

Je me suis engagé bénévolement cette année dans la gestion de la scénographie de la manifestation Lyon art paper afin d'apporter mon expérience dans ce domaine à cette heureuse initiative lancée il y a cinq ans par Jacques Fabry, alors président de la structure organisatrice.

 

Je ne présenterai donc pas mon travail personnel cette année.

Lyon art paper, comme beaucoup d'événements du monde des arts plastiques indépendants, est une manifestation gérée par une association Loi 1901 animée par des bénévoles qui présentera cette année un peu plus de soixante artistes travaillant le dessin et la matière papier. Il s'agit de présenter sur quelques jours les propositions artistiques de créateurs connus et moins connus, dans un esprit d'ouverture, de dynamique et de qualité.

 

L'association gestionnaire, composée de professionnels de l'art et de la culture et de personnes bénévoles étrangères au domaine de l'art travaille, sans soutien financier, à promouvoir cette manifestation et les artistes qu'elle montre par une politique de communication dynamique et un travail d'accueil et de promotion des artistes. Comme dans beaucoup d'initiatives du monde des arts plastiques, l'équipe développe un travail considérable au service du développement de ce projet.

 

J'ai essayé d'apporter sur cette année 2019 ma conviction d'artiste et  mon expérience accumulée sur le terrain au fil des décennies dans l'action artistique collective.

La scénographie artistique dans le cadre d'un projet artistique collectif est un exercice très particulier. Dans le cadre de l'exposition collective du type de Lyon art paper, il demande une expérience importante : dans la connaissance des artistes, la capacité de connaître et d'écouter leurs aspirations et de les amener à intégrer le fait collectif.

L'artiste scénographe doit prendre en compte le lieu où se déroulera le manifestation et l'intégrer immédiatement avec ses atouts et surtout ses contraintes. Le Palais de Bondy, s'il est un lieu précieux en terme d'emplacement et d'ancrage dans la ville, n'en demeure pas moins un espace qui pose de nombreuses difficultés pour la mise en oeuvre d'une scénographie contemporaine.

 

Il faut dégager une vision artistique globale et fédératrice du projet et la mettre au profit de chacun des protagonistes. Une scénographie artistique est une oeuvre en soi où l'on va, à partir d'oeuvres et d'aspirations nécessairement singulières et parfois extrêmement diverses construire un "objet" artistique global.

 

Paradoxalement, la scénographie devrait être faite pour être oubliée, c'est un art éphémère, dont l'aboutissement est sa propre disparition au profit de la révélation de l'évènement final et des oeuvres des artistes.

 

J'ai travaillé depuis le mois d'avril à construire une méthode partageable avec les membres de l'association gestionnaire, les soixante artistes de l'exposition et les deux artistes qui m'assistent (Pascal Luciani et Olivier Brunot) et accompagneront les exposants dans leur installation les 1er et 2 octobre prochains.

Concrètement, dès avril dernier, après que le comité de sélection ait choisi les artistes, nous avons mis au point une fiche projet très concise qui m'a permis d'engager un dialogue avec chacun(e) afin de connaître son projet d'accrochage et de le confronter aux contraintes imposées par l'exercice de l'exposition collective et du Palais de Bondy. Un travail artistique, technique et de concertation indispensable à une mise en oeuvre efficace et qualitative.

 

Ceci m'a permis de mettre en place sur plan les différentes propositions artistiques afin de créer des cohérences entre artistes et de proposer un ensemble, compte tenu du résultat qualitatif attendu et des contraintes matérielles de tous ordres.

Nous arrivons à la phase de la mise en oeuvre des quelques 500 oeuvres qui seront présentées. Un jour et demi pour mettre en place un événement qui devra, l'espace de quelques jours, rendre, compte d'une partie de la création contemporaine indépendante autour du papier et du dessin, sans exclusive stylistique, avec une présentation structurée mais gardant spontanéité et ouverture vers le public, selon la volonté des organisateurs. L'action concrète du pôle scénographie sera l'accueil, l'accompagnement et le conseil aux artistes dans la mise en place de leurs oeuvres et de veiller -autant que faire se peut- à la qualité et la lisibilité de l'ensemble.

Que Lyon art paper 2019 soit une vitrine de la création papier et dessin, plate-forme d'échange entre les artistes et  le public dans un esprit d'ouverture et de dynamique.

A découvrir à partir du 3 octobre 2019.

LYON ART PAPER 2019

 

Please reload

L'exposition collective organisée par Souchaudartproject sur le thème de la forêt en partenariat avec le centre européen de recherche archéologique de Bibracte a eu lieu durant le week-end du 3 au 4 août.

Outre la prise en charge de la coordination de la scénographie artistique de l'événement, j'ai pu présenter mon dessin de très grand format de six mètres "La Voie" et une sélection de carapaces de la série des Origines ainsi que deux vidéos : "trois haîkus" et "Les bouleaux".

Evénement ouvert vers un large public, l'exposition a accueilli plus de six cents visiteurs sur le site du centre de recherche archéologique de Bibracte sur deux jours.

Please reload