"Attention fragile, autour de l'estampe...", un projet de convergence et de collaboration artistique avec Isaure Lamy

"Attention fragile", un projet autour de l'estampe de grand format (vue de la mise en espace des estampes et installation de Noriyuki Muraki)

"Attention fragile" a été un de mes premiers projets de convergence. Mené durant l'année 2012 avec Isaure Lamy. L'origine du projet était un désir partagé avec Isaure de travailler des estampes de grand format : deux mètres de haut. Nous avons recherché ensemble sur plusieurs mois la matrice à utiliser, le support des estampes, adapter les techniques de gravure et de tirage des grandes épreuves (200x60). Le projet s'est terminé par une présentation dans le cadre des journées de portes ouvertes des ateliers d'artistes, soutenues par la Région Rhône-Alpes et la Maison des Arts Plastiques Rhône-Alpes.

Encrage des plaques et tirages des épreuves de grand format

Le livre d'artistes de grand format (4 mètres de long sur des textes de Dominique Sorrente). Au mur, à droite, une des matrices des estampes de grand format.

Dans la logique de notre recherche, Isaure et moi-même avons lancé un projet de livre d'artiste constitué d'épreuves réalisées dans le cadre du projet et de fragments de textes du poète Dominique Sorrente.

"Attention fragile, autour de l'estampe...", l'élargissement du projet...

Pour moi, l'expérimentation artistique n'a de sens que si elle est partagée et source d'avancée collective. Nous avons donc invité deux artistes également proches de l'estampe : Eole et Noriyuki Murki à s'associer à nous et à investir l'atelier sur une scénographie éphémère.

L'installation d'Eole, autour de son travail des "codiciles". Projet photographique et éditorial à partir de pierres lithographiques

Le site d'Eole

Eole et Isaure lors de l'accrochage

Noriyuki Muraki, crée son installation in situ

L'installation de Noriyuki Muraki au sein de notre scénographie autour du livre d'artiste et des estampes de grand format

Le medium vidéo occupe toujours une place importante dans mes projets de convergence car il est pour moi un médium privilégié d'exploration et d'occupation de l'espace scénographique. J'avais développé une vidéo à partir des estampes produites et prolongé nos recherches sur la notion de transparence.

"Attention fragile, autour de l'estampe...", le partage du projet

Nous nous sommes inscrits dans l'initiative d'ouverture des ateliers soutenu par la Région Rhône-Alpes et la Maison des Arts Plastiques Rhône-Alpes pour montrer ce projet libre et indépendant et en partager la dynamique avec les autres occupants de la SCOF et un public sensible à la recherche et à l'expérimentation artistique. Inviter le temps de quelques heures un public d'artistes et de connaisseurs à venir partager le fruit de cette recherche artistique collective et collaborative menée sur près d'une année, sur place et au travers des réseaux sociaux, que j'utilise depuis cette époque afin de porter des projets de recherche artistique collaboratifs.