"L’acte de dessin renvoie au voyage intérieur, au « wandern » et à la conquête des paysages intérieurs, du regard intérieur. L’acte de dessin est une allégeance à notre passé d’homme, le geste ancestral qui nous relie à nous-mêmes, à l’enfance de nos émotions et au plus fort de la nature. Le dessin de grand format a fait ressurgir en moi des métamorphoses de pierres, des résurgences et des concrétions de corps oubliés dans le creux des collines, comme un panthéisme topographique."

"Un voyage d'hiver" - dessins, pierre noire et lavis d'oxydes - 50x50 - 2019

"Un voyage d'hiver" - dessins, pierre noire et lavis d'oxydes - moyen format - 2018

Je peux affirmer que face à ces dessins, le sujet s'estompe, devient le lieu du signe et de la trace. Le trait se fait témoin, le noir, présence.

L'immense lit de drap blanc peuplé de silences et de non-dits laisse entendre la symphonie d'une humanité lointaine et pourtant présente. Le format, grand, épouse le corps du dessinateur, l'absorbe aussi pour ne garder que son ombre, ultime témoignage de sa présence déjà passée.

Daniel Airam

"Un voyage d'hiver" - dessins, pierre noire et lavis d'oxydes - grand format - 2016/2017

Un voyage d'hiver - jean-Marc Paubel